Amour problème

15 gaffes à éviter qui tuent l’amour

Ah! le grand amour… nous en apprécions les délices autant que nous en subissons les affres. II nous porte au gré de ses hasards, mais il existe tout de même certains principes à respecter si nous voulons le voir durer.

Libérées du joug religieux, détachées d’un certain conformisme social, les relations amoureuses ne peuvent plus, de nos jours, se fier à des règles morales pour assurer leur longévité. Ce n’est pas demain la veille que l’on découvrira si le principe de  » l’amour pour toujours » est naturel ou construit de toutes pièces. II reste que nos sentiments, si purs au début de chaque relation, se désagrègent souvent à mesure que le temps s’étire. Voici 15 gaffes à ne surtout pas commettre si vous ne voulez pas chanter le requiem de vos amours plus vite qu’il n’en faut pour le dire!

1. TOUJOURS FAIRE RÉFÉRENCE À VOTRE VIE AVANT LUI

Voici une bévue qui pourrait bien sonner le glas de votre relation. Elle repose sur l’évocation continuelle de vos bons souvenirs avec l’ex: « Avec lui, on faisait ci, il ne disait pas ça ». Susurrer le prénom de l’ancien alors que le nouveau vous lèche l’oreille peut vous faire rire sur le coup, mais il est très probable que votre nouvelle flamme s’interrogera sur la place qu’il pensait occuper dans votre esprit. Pire encore: vous croisez l’ex « homme de votre vie » dans la rue et, au moment des présentations, le prénom de celui qui vous tient la main vous échappe totalement. Serrez-lui la main plus fort pour le réconforter, il en aura besoin.

Car enfin, oui, vous l’avez quitté ou il vous a quittée et au fond tant mieux, c’était l’enfer. Mais admettez que son souvenir vous colle à la peau à tel point qu’il vous faudrait peut-être penser à un bon lavage de cerveau!

2. S’AIMER À TRAVERS LUI

Voici une erreur qui demande une autocritique sévère. Certaines se jettent dans une relation à coeur et corps perdus parce qu’elles ne peuvent fonctionner sans le regard rassurant et approbateur de l’autre. Si vous êtes de celles qui se contentent d’aimer leur propre reflet dans les yeux de leur conjoint, qui ne sont belles et intelligentes que lorsque c’est lui qui le dit, et s’il est le seul à générer ce stimuli de confiance, vous vous rendrez vite compte que monsieur trouve cet amour un peu lourd à porter. Et puis, s’il vous quitte, imaginez ce qu’il restera de vous…

3. NE PLUS CONTRÔLER SES SAUTES D’HUMEUR

Prenez garde à cette bourde! Elle consiste à piquer des crises du style tonnerre, éclairs et postillons pour un détail anodin: retard, maladresse ou remarque déplacée. Bien sûr, tout le monde aime les surprises, et découvrir de nouveaux traits de caractère chez la personne aimée est bien agréable, mais à ce prix, attendez-vous à ce qu’il vous montre bien vite… ses talons.

4. DIRE BYE-BYE À SON AUTONOMIE

Peut-être vous reconnaîtrez-vous dans ce petit couple qui court tout droit au malheur: au début, mon Dieu que vous êtes mignons, vous ne vous lâchez pas, le monde peut bien s’écrouler puisqu’il vous tient la main! Jusqu’ici rien de grave, c’est après quelques mois, voire quelques années que ça devient pathétique: les amis se sont exténués à ne vous entendre parler que de ses qualités, à voir débarquer les siamois qui ne se quittent pas des yeux pendant la soirée.

 Ce qui risque d’arriver, c’est qu’ils vous abandonnent les uns après les autres. Livrés à vous-même, vous contemplerez vos nombrils respectifs 24 heures sur 24 et il se peut que l’indigestion vous prenne sans crier gare. Et non seulement l’éructerez-vous lui, mais aussi toute la

Tournez donc les coins ronds de temps en temps et apprenez à n’utiliser que l’aspect positif de la jalousie, pour montrer votre attachement, par exemple.

partie de vous-même que vous aviez fondue en lui. Si vous ne rectifiez pas rapidement le tir et ne faites pas attention à garder une vie personnelle, vous pleurerez chaudement et… seule, parce que vos proches seront loin eux aussi!

5. DONNER LIBRE COURS À SA JALOUSIE

Méfiez-vous de ce sentiment: non contrôlé, il ne pardonne pas. Voici un petit scénario tout à fait révélateur: tout commence par la crainte du retour de sa précédente conjointe, qui, perfidement, a transformé leur ex-relation amoureuse en saine camaraderie.

Et voilà que bientôt vous faites la gueule à chaque fois qu’elle appelle, même si c’est pour prendre des nouvelles des enfants ou pour régler les dernières formalités du divorce. Soudain, vous vous mettrez en tête de déménager le plus loin possible de ses amies en invoquant n’importe quelle excuse pour éviter les soupers de groupe. Et pour finir, je vous laisse le soin de vous débrouiller avec tous les délires paranoïaques qui mènent droit au crime passionnel! Tournez donc les coins ronds de temps en temps et apprenez à n’utiliser que l’aspect positif de la jalousie, pour montrer votre attachement, par exemple.

6. METTRE VOTRE AMOUR SUR LA TABLETTE

Le cas suivant est plus insidieux et s’installe imperceptiblement. Souvenez-vous des premiers temps, de l’énergie que vous mettiez à vous changer 30 fois avant le rendez-vous, de la chaleur qui vous montait aux joues à tout propos, de l’effervescence des premiers dialogues… Tout cela vous paraît flou et lointain? Vous avez pris du poids, vous trouvez que le coiffeur coûte les yeux de la tête, vos dessous ont des trous et, surtout, vos seules véritables conversations se limitent à la couleur de votre prochain set de salon? Horreur! vous avez pris un bien mauvais pli et soit vous allez vieillir doucement dans la chaleur de ses odeurs intimes, soit il s’entichera de la première venue qui par sa seule nouveauté lui redonnera le goût de la vie.

7. CESSER DE VOUS INTÉRESSER À LUI

gaffes à éviterLe soleil entre à grands flots dans la cuisine. Ça embaume le café et le pain grillé. La journée s’annonce belle et vous êtes de bonne humeur. Votre nouveau peignoir vous enveloppe délicieusement. Votre homme est rasé de près, et les premières chaleurs printanières lui ont laissé sur le visage un hâle de jeune premier. Vous ne pensez même plus à lui laisser voir l’étincelle d’admiration qui brille dans votre oeil. Mais ce sera peut-être une autre qui le lui dira. II faut savoir entretenir la flamme!

8. LUI METTRE TOUS LES TORTS SUR LE DOS

Après un certain laps de temps, la libido ne démarre pas toujours au quart de tour. Quand on a épuisé le dialogue et rempli la bibliothèque de revues spécialisées en tous genres, il ne reste pas grand-chose à faire, sinon attendre que ça passe. Et revienne. L’erreur grossière serait de ne pas admettre vos propres torts quand vous lui direz que de toute façon, depuis le début, il y a quelque chose qui cloche et que vous exigiez de lui l’inventivité qu’il n’a jamais eue. Insistez encore et vous le verrez revenir avec un vibromasseur… en guise de cadeau d’adieu, peut-être. Outrée et horrifiée, vous téléphonerez à votre avocat dès le lendemain matin et le pauvre, transi, regrettera amèrement son geste… mais vos paroles risquent de vous rester en travers de la gorge, sans que le problème ne soit réglé pour autant.

9. NE PAS RÉPRIMER SES PULSIONS

Amour ne rime pas toujours avec fidélité. Après des années de vie commune, il se peut que vous soyez attirée par les, promesses d’une nouvelle aventure. Le plus horrible serait qu’après avoir bien butiné le corps d’un autre, vous n’ayez plus qu’une envie: retourner au plus tôt dans les bras de votre légitime pour lui dévoiler vos agissements. Si ce n’était pour vous qu’une passade, lui risque de ne pas l’oublier. Horribles journées en perspective!

10. NE RIEN LUI DIRE, MAIS S’ARRANGER POUR QU’IL L’APPRENNE

La gaffe ci-devant se situe dans la même veine que la précédente. Il se peut en effet que vous soyez tentée de ne rien avouer à votre conjoint puisque vous avez l’intention de faire durer votre nouvelle aventure. Dans ce cas, ne poussez pas la balourdise jusqu’à vous trahir: effluves inconnus sur votre manteau, talons de cartes de crédit douteux, retards insolites, parties de l’anatomie mal lavées… Ayez au moins la décence de bien cacher votre jeu… dangereux. Un mensonge mal enveloppé est encore plus difficile à avaler que la vérité nue.

11. EN FAIRE UN PÈRE EN PERDITION

Voici une gaucherie bien compréhensible, toute ébahie que vous êtes devant votre nouveau-né: déjà, votre tendre moitié trouvait cela difficile quand vous passiez des heures à vous caresser le ventre; il se sent à présent carrément rejeté quand donner la tétée remplace généreusement les plaisirs de la chair. Pour parfaire la maladresse, vous ne lui faites les yeux doux que pour qu’il donne son bain au bébé? La famille va tenir le coup un certain temps, mais le couple est foutu. Mieux vaudrait discuter avec lui au plus tôt de tous ces changements « femme versus mère », maintenant que vous ne vouez plus votre vie qu’à ce merveilleux enfant. À ce stade critique, le pire serait d’oublier prénom et tendres surnoms pour ne plus lui susurrer que « Papa » entre les draps. Technique assurée pour le perdre pour de bon.

12. LE PRENDRE POUR DE LA PÂTE À MODELER

Aux premiers pas de deux de votre relation, tout est beau. Aveuglée par l’amour naissant, sa coupe de cheveux ne vous dérange pas, la couleur de ses chaussettes vous fait rire et son caractère asocial fait de vous la vedette de son coeur et de sa tête. Mais, temps fuit: les petits détails anodins se transforment vite en taches criardes enlaidissant le tableau de vos amours. La bévue consisterait à le talonner, à l’agacer, à le sommer de changer ses habitudes de vieux garçon, en lui racontant, par exemple, les exploits du nouveau copain de votre meilleure amie. Attention, vous rentrerez un soir à la maison pour n’y trouver qu’une photo dédicacée de ses vingt ans!

13. APPELER BELLE-MAMAN À LA RESCOUSSE

C’est important de prendre du temps pour relaxer ensemble.
Rien ne va plus. Crise sur crise, votre couple s’étiole. Tentatives d’explications, réconciliations stoppées net par une nouvelle maladresse, il faut agir vite avant que le funeste nid d’amour ne se transforme en carrière Miron. Vous allez maintenant poser un geste que vous regretterez longtemps: appeler la belle-famille à la rescousse et prier belle-maman de venir foutre son nez dans votre tiroir de petites culottes. La mine contrite de votre conjoint acquiesçant docilement à chaque parole crapuleusement indulgente qui sortira de la bouche de sa mère vous dégoûtera à jamais de lui. Pire, organisez une confrontation des deux belles-mères. Sujet des débats: les qualités irréprochables de leurs bambins respectifs. En quelques heures, vous en saurez plus sur l’autre qu’en 20 ans de mariage, et… lui sur vous!

14. OUBLIER LE PLAISIR DU FARNIENTE

Quel doux foyer vous avez construit ensemble! Vous l’avez décoré avec amour, tendresse et acharnement! Mais il serait temps de vous réveiller, de l’inviter au resto, de le re-connaître, avant que de « chambre à part » vous ne passiez à « vie à part ». Non seulement, vous ne parlez plus que factures et cotisations de RÉER, mais vous ne vous frôlez plus qu’en vous lançant le linge à vaisselle et les seuls loisirs que la vie vous réserve, vous les passez sans lui, avec vos meilleures amies. L’atrocité de la situation ne se déclare généralement qu’une fois qu’il est trop tard, mais un indice est infaillible: l’achat d’une deuxième télévision lorsque vous préférez le film au hockey du samedi soir!

15. TENTER UNE ULTIME RÉCONCILIATION

Cette fois-ci, c’est trop tard, tout est fini entre vous. Vous vous quittez, c’est décidé. Mais, au fond de vous, une petite voix proteste encore qu’après tout, ce n’était pas si mal! Voici venir le geste in extremis qui provoquera un ultime désastre et dont la portée ira bien au-delà de la séparation. Deux gaffes sont encore possibles: insultez-le, détestez-le plus qu’il n’est humainement possible, ou alors foutez carrément votre dignité au panier et rampez sur le plancher en lui léchant les pieds et le suppliant de rester. Tout dépend, à ce stade-ci, du souvenir que vous désirez qu’il garde de vous.

Et, si, ô miracle, vous n’avez encore commis aucune de ces gaffes, écrivez un livre sur votre vécu amoureux, il pourrait être utile à beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *